Accueil

Mouvements anti-charia d'Europe francophone

4 mars 2017: participation au colloque "désislamiser l'Europe"

Organisée notamment par Alain Wagner, cette rencontre de différents mouvements avait pour but de chercher des solutions réalistes (légales, juridiques et politiques) pour contrer l'emprise grandissante de la charia sur les sociétés et les consciences européennes.

La présidente de l'ASVI a donné une conférence sur la situation en Suisse et celle des femmes.

Cliquer sur l'image pour voir l'intervention de Mireille Vallette (env. 30 minutes)

 photo Mireille Beziers

Une conclusion parmi d'autres: l'arsenal juridique est disponible, c'est bien souvent le courage politique qui manque.

Pour plus de détails sur cette journée et les autres intervenants, cliquer ICI.

mises à jour

La pétition "Pour des colloques critiques envers l’islam et ses activistes" a été remise à ses destinataires

Lancée par l’ASVI, elle a connu un beau succès, près de 800 signatures. Le 10 octobre nous l’avons envoyée à ses destinataires, Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme et Hansjörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société.

Rappel: nous demandons à la CFR et au CSIS d’organiser des débats contradictoires où les intervenants n’aient pas tous le même avis. C’est ce qui s’est passé le 11 Septembre à l’université de Fribourg sur le thème "L’hostilité envers les musulmans". La quinzaine d’intervenants était unanime. Ce n’est digne ni d’une université, ni d’institutions qui affirment vouloir organiser des débats publics sur ces questions.

La presse a été informée par un communiqué. Si vous voyez une allusion à notre initiative, dites-le-nous!

Dès que la CFR et le CSIS nous aurons répondu, vous en serez informés.

La pétition du Tessinois Giorgio Ghiringhelli, "Il faut interdire les mouvements islamistes", a été remise à la Confédération le 29 septembre avec près de 1500 signatures.

"Si l’on veut arrêter que la propagation du terrorisme et le fanatisme religieux essaiment en Suisse, une interdiction de résidence devrait être adoptée en urgence pour empêcher que ces mouvements extrémistes, qui profitent de la liberté religieuse, puissent continuer de répandre cette idéologie politico-religieuse totalitaire et antidémocratique."

En savoir plus sur Change.org