Accueil

Octobre 2015 - Pétition contre le burkini dans les piscines de Bâle-Ville

Pour les autorités bâloises, le burkini est un costume de bain comme un autre.

L'ASVI a écrit au directeur des sports du canton pour lui exprimer son désaccord, et soutient la pétition des Femmes UDC de Bâle-Ville, "gegen Ganzkörperbadeanzüge für Frauen in öffentlichen Badeanstalten des Kantons Basel-Stadt" ("contre les costumes de bain pour femmes couvrant tout le corps dans les piscines publiques du canton de Bâle-Ville").

Soutien à la pétition contre le burkini dans les piscines publiques du canton 

La pétition peut être signée par toute personne majeure résidant en Suisse indépendamment de son âge, de sa nationalité et de son domicile.

 

Voir aussi la lettre de l'ASVI au directeur des sports, la réponse de celui-ci (traduction française, original allemand) et notre commentaire sur cette réponse

 

mises à jour

La pétition "Pour des colloques critiques envers l’islam et ses activistes" a été remise à ses destinataires

Lancée par l’ASVI, elle a connu un beau succès, près de 800 signatures. Le 10 octobre nous l’avons envoyée à ses destinataires, Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme et Hansjörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société.

Rappel: nous demandons à la CFR et au CSIS d’organiser des débats contradictoires où les intervenants n’aient pas tous le même avis. C’est ce qui s’est passé le 11 Septembre à l’université de Fribourg sur le thème "L’hostilité envers les musulmans". La quinzaine d’intervenants était unanime. Ce n’est digne ni d’une université, ni d’institutions qui affirment vouloir organiser des débats publics sur ces questions.

La presse a été informée par un communiqué. Si vous voyez une allusion à notre initiative, dites-le-nous!

Dès que la CFR et le CSIS nous aurons répondu, vous en serez informés.

La pétition du Tessinois Giorgio Ghiringhelli, "Il faut interdire les mouvements islamistes", a été remise à la Confédération le 29 septembre avec près de 1500 signatures.

"Si l’on veut arrêter que la propagation du terrorisme et le fanatisme religieux essaiment en Suisse, une interdiction de résidence devrait être adoptée en urgence pour empêcher que ces mouvements extrémistes, qui profitent de la liberté religieuse, puissent continuer de répandre cette idéologie politico-religieuse totalitaire et antidémocratique."

En savoir plus sur Change.org