Accueil

Non au Centre suisse islam et société

L’Association suisse vigilance islam est opposée au Centre suisse islam et société (CSIS) créé en 2015 à l’université de Fribourg. Elle soutient en conséquence l’initiative de l’UDC déposée en juillet de cette année.

Quelle sont nos raisons?

-    Ce centre entend expliquer l’islam aux professionnels en contact avec des musulmans afin de les aider dans leur pratique. Or, les premières activités l’indiquent: il s’agit bien davantage de les inciter à tenir compte des inégalités, préceptes et mœurs islamiques qu’à leur enseigner l’art de faire adhérer les musulmans à nos valeurs, dont l’égalité de traitement des usagers (élèves, patients, personnes à l’aide sociale, etc.)

-    Le centre adopte une vision très critique des Suisses « de souche ». Ces derniers, ignorant la véritable nature de l’islam, se laisseraient guider par des préjugés contre les musulmans et les discrimineraient, errements contre lesquels ce centre entend lutter. Inversement, le CSIS travaille avec des associations qui enseignent un islam littéral, soit misogyne, violent et discriminatoire sans jamais en faire mention et encore moins s’engager contre cette pratique.

-     L’argument voulant que le centre examine scientifiquement la tradition islamique est un miroir aux alouettes. Les soi-disant « sciences islamiques » (Coran, hadiths, etc.) sont mises sur le même pied que la science par ce centre, comme si les deux pouvaient se rejoindre.

Vu ses convictions et activités, le centre concourt en fait à l’islamisation de notre société.

 

Voir aussi

l'argumentaire du Mouvement suisse contre l'islamisation sur Savoir ou se faire avoir

 

mises à jour

La pétition "Pour des colloques critiques envers l’islam et ses activistes" a été remise à ses destinataires

Lancée par l’ASVI, elle a connu un beau succès, près de 800 signatures. Le 10 octobre nous l’avons envoyée à ses destinataires, Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme et Hansjörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société.

Rappel: nous demandons à la CFR et au CSIS d’organiser des débats contradictoires où les intervenants n’aient pas tous le même avis. C’est ce qui s’est passé le 11 Septembre à l’université de Fribourg sur le thème "L’hostilité envers les musulmans". La quinzaine d’intervenants était unanime. Ce n’est digne ni d’une université, ni d’institutions qui affirment vouloir organiser des débats publics sur ces questions.

La presse a été informée par un communiqué. Si vous voyez une allusion à notre initiative, dites-le-nous!

Dès que la CFR et le CSIS nous aurons répondu, vous en serez informés.

La pétition du Tessinois Giorgio Ghiringhelli, "Il faut interdire les mouvements islamistes", a été remise à la Confédération le 29 septembre avec près de 1500 signatures.

"Si l’on veut arrêter que la propagation du terrorisme et le fanatisme religieux essaiment en Suisse, une interdiction de résidence devrait être adoptée en urgence pour empêcher que ces mouvements extrémistes, qui profitent de la liberté religieuse, puissent continuer de répandre cette idéologie politico-religieuse totalitaire et antidémocratique."

En savoir plus sur Change.org