Accueil

Dans une biographie publiée récemment, le prédicateur genevois Tariq Ramadan annonce son appartenance à l’Union mondiale des savants musulmans, un groupe d'islamologues inconditionnels de Youssef al-Qaradawi, le leader spirituel du mouvement terroriste des Frères musulmans. Al-Qaradawi est connu pour son fanatisme:

- Il promeut la conquête de l’Occident par les musulmans,

- Il justifie le meurtre des musulmans qui quittent l’islam,

- Il justifie les mutilations génitales féminines,

- Il a déclaré que Hitler avait été envoyé par Allah pour punir les juifs,

- Il justifie le meurtre des homosexuels,

- Il déclare légitime de recourir à la force «toutes les fois que c’est possible» pour faire appliquer les principes de l’islam,

- etc ...

Tariq Ramadan va-t-il continuer à être invité comme réformateur moderniste sur les plateaux TV suisses et français pour pérorer sur l'islam religion d'amour, de tolérance et de paix? On ne peut l'écarter tant les journalistes refusent de voir l'intégriste qui se dissimule derrière le beau parleur aux manières courtoises.

 

mises à jour

La pétition "Pour des colloques critiques envers l’islam et ses activistes" a été remise à ses destinataires

Lancée par l’ASVI, elle a connu un beau succès, près de 800 signatures. Le 10 octobre nous l’avons envoyée à ses destinataires, Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme et Hansjörg Schmid, directeur du Centre suisse islam et société.

Rappel: nous demandons à la CFR et au CSIS d’organiser des débats contradictoires où les intervenants n’aient pas tous le même avis. C’est ce qui s’est passé le 11 Septembre à l’université de Fribourg sur le thème "L’hostilité envers les musulmans". La quinzaine d’intervenants était unanime. Ce n’est digne ni d’une université, ni d’institutions qui affirment vouloir organiser des débats publics sur ces questions.

La presse a été informée par un communiqué. Si vous voyez une allusion à notre initiative, dites-le-nous!

Dès que la CFR et le CSIS nous aurons répondu, vous en serez informés.

La pétition du Tessinois Giorgio Ghiringhelli, "Il faut interdire les mouvements islamistes", a été remise à la Confédération le 29 septembre avec près de 1500 signatures.

"Si l’on veut arrêter que la propagation du terrorisme et le fanatisme religieux essaiment en Suisse, une interdiction de résidence devrait être adoptée en urgence pour empêcher que ces mouvements extrémistes, qui profitent de la liberté religieuse, puissent continuer de répandre cette idéologie politico-religieuse totalitaire et antidémocratique."

En savoir plus sur Change.org