Accueil

  

« Il y a pire que le bruit des bottes, c'est le silence des pantoufles.»

( Auteur inconnu )

 

Dernière action

Escapade militante à Fribourg

Le comité de Vigilance islam organise régulièrement des récoltes de signatures en guise de soutien à des causes qui lui tiennent à cœur. Ça a été l’initiative pour l’interdiction du foulard à l’école en Valais, c’est aujourd’hui celle du niqab - plus communément mais faussement appelé burqa.

C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à cinq, notre panier sous le bras, ce samedi 10 septembre à Fribourg. Le temps était idéal, le chaland pas trop pressé, la récolte fructueuse... Lire la suite

 

Signez et faites signer l’initiative anti-burqa!

Cette initiative s’adresse aux citoyens et citoyennes de nationalité suisse. Son but est l’interdiction au niveau fédéral de la burqa, du niqab et de tous les autres vêtements qui dissimulent le visage.

Vous pouvez télécharger les feuilles de signatures en cliquant sur ce lien :

http://interdiction-dissimuler-visage.ch/data/documents/unterschriftenbogen-fr.pdf

Vous pouvez commander par la poste des feuilles de signatures :

http://www.interdiction-dissimuler-visage.ch/signer/

Vous pouvez soutenir financièrement l’initiative :

http://www.interdiction-dissimuler-visage.ch/soutien/

Infos sur l’initiative :
http://www.interdiction-dissimuler-visage.ch/

 

 

Avis d'ASVI

En Suisse comme dans le reste de l'Europe, des dirigeants aveugles et irresponsables

En imposant le burkini sur les plages, le Conseil d’Etat français croit défendre la liberté religieuse. Pour le professeur de droit Jean-Louis Harouel, la plus haute juridiction administrative de nos voisins ne fait qu’encourager le djihad civilisationnel de l’islam contre l’Europe, comme il l'explique dans cet article.

L’ASVI constate que les dirigeants et juges suisses font tous les mêmes erreurs:

- le canton de Bâle refuse de bannir le burkini des piscines publiques,

- le Tribunal fédéral empêche le cercle scolaire de St. Margrethen d’interdire le foulard islamique à l’école,

- le Conseil fédéral, le Conseil national et le Conseil des Etats s’opposent à l’interdiction des burqas et niqabs.

Les autorités suisses et européennes refusent de reconnaitre:

- que ces « vêtements » sont avant tout des symboles de l’islam ultra-discriminatoire et politique qui s’approprie petit à petit l’espace public de nos sociétés,

- qu’interdire des postures revendiquant l’assujettissement des femmes et remettant ainsi en cause les libertés fondamentales de ces dernières n’est pas une atteinte à ces mêmes libertés mais plutôt une mesure visant à les protéger.

Inspirés par la « religion des droits de l’homme » tolérant l’intolérable au nom du multiculturalisme, nos dirigeants et juges nous infligent une vision mortifère de l’Etat de droit... (lire l'article en entier)

Analyse

Swissinfo sur la déchéance de nationalité: où est passée la neutralité journalistique?

Cet article traite de manière exhaustive du problème mais ne peut s'empêcher d'instiller le doute dans la tête du lecteur en glissant un mensonge éhonté. La déchéance de nationalité n'est absolument pas une atteinte à l'Etat de droit. Cette mesure a toujours été prévue depuis qu'il existe des Etats, plus précisément à l'encontre d'individus qui causent du tort à l'Etat dont ils ont acquis la nationalité, c'est-à-dire de ceux que l'on osait appeler autrefois des traîtres.  Il n'y a pas un droit à acquérir la nationalité d'un Etat autre que le sien en droit international. Certes, sous la pression des ONG, Amnesty International en tête, on en est arrivé à considérer ce qui peut être concédé par un Etat comme un droit.

Camille

J'aimerais qu'on m'explique...

Si l’islam est une religion de paix et de tolérance, pourquoi a-t-il été imposé par les armes à la péninsule arabique (auparavant polythéiste, chrétienne et juive), à la Syrie (chrétienne), au Liban (chrétien), à l’Irak (chrétien et polythéiste), à la Perse (zoroastrienne), à l’Égypte (chrétienne), au Maghreb (polythéiste et chrétien), à la Turquie (chrétienne), au Kosovo (chrétien), à la Bosnie (chrétienne) etc., etc.…? Et pourquoi les musulmans militants sont-ils si fiers de ces conquêtes et si horrifiés par la colonisation?

Jeannine